Minilift abdominal

chirurgie du ventre

Les disgrâces qui affectent la paroi abdominale sont particulièrement mal ressenties et mal vécues et, en présence d’une demande de correction chirurgicale de la paroi abdominale, lorsqu’il apparaît évident que la lipoaspiration seule ne sera pas suffisante, on décide alors de supprimer chirurgicalement la peau distendue, en excès.

Toutefois, lorsque l’excès de peau est faible, que la peau est très élastique ou que vous souhaitez une cicatrice minimale, les Docteurs Garnier et Dumont peuvent vous proposer une abdominoplastie localisée (mini lift abdominal) sans déplacer le nombril.
Cette intervention peut parfois s’effectuer sous anesthésie locale. Une lipoaspiration est toujours associée.

Introduction

Chaque fois qu’il existe des lésions importantes de la peau, avec une distension notable, des vergetures nombreuses, voire des cicatrices, la lipoaspiration isolée sera insuffisante et il faudra recourir à une plastie abdominale.
Si votre cas s’y prête et si vous souhaitez la cicatrice la plus courte possible les Docteurs Garnier et Dumont peuvent vous proposer une abdominoplastie localisée (ou mini lift abdominal). La quantité de peau enlevée est moindre et le nombril n’est pas transposé. Il s’agit donc d’une intervention plus simple mais qui ne peut pas traiter tous les relâchements.

Le principe

Le but de l’intervention est d’enlever la peau abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique. On y associe dans le même temps une lipoaspiration de l’abdomen et de la ceinture abdominale. On peut aussi associer une remise en tension des muscles abdominaux afin d’obtenir un ventre plus plat.
Le minilift abdominal consiste donc à supprimer la zone de peau résiduelle, qui reste en excès après une lipoaspiration du ventre. La peau située au dessus sera retendue vers le bas et le nombril ne sera pas touché, il pourra donc être abaissé de quelques centimètres.
Il en résulte donc une cicatrice courte située au bord supérieur des poils pubiens (comme une césarienne) et n’atteignant pas les lis de l’aine.

Avant l'intervention

Un examen complet est réalisé lors de la première consultation et le Dr Garnier  ou le Dr Dumont vous exposera les différentes possibilités chirurgicales. Il déterminera si une lipoaspiration seule est possible ou si une incision est nécessaire..
Une information précise du déroulement de l’intervention, des suites et du résultat prévisible sera faite et l’emplacement de la  cicatrice résiduelle sera déterminé.
Un bilan pré-opératoire habituel sera réalisé et une consultation d’anesthésie est obligatoire si le geste est prévu sous anesthésie générale. Il peut parfois être proposé une anesthésie locale ou une anesthésie péridurale.

L'intervention

Une hospitalisation de 24h est est la règle mais certaines patient(e)s sortent le soir même (en fonction de l’importance du geste et de la lipoaspiration).
Une lipoaspiration est réalisée à chaque fois dans le premier temps de l’intervention. Elle permet de réduire le volume à retirer et donc de limiter la taille des cicatrices. Cette lipoaspiration peut être plus étendue si d’autres régions présentent un excédent adipeux à traiter. Les muscles distendus sont remis en tension si cela est nécessaire.
En fin d’intervention, une gaine de contention est mise en place. Cette gaine sera à conserver pendant 6 semaines.

Après l'intervention

Les suites sont en général peu douloureuses, cependant une certaine gêne peut subsister dans les premiers jours. La période de cicatrisation peut s’avérer un peu désagréable du fait de la tension qui s’exerce sur les berges de la suture : durant cette période, il conviendra d’éviter tout mouvement d’étirement brutal.
Il sera nécessaire de refaire régulièrement le pansement les premiers jours (ces soins peuvent être réalisés par une infirmière à domicile ou par vous-même).
Un vêtement compressif est prescrit durant les 6 semaines qui suivent l’intervention.
Un rendez-vous de contrôle est systématique avec le Docteur Garnier ou le Docteur Dumont dans les 6 à 10 jours qui suivent l’intervention. Les fils seront alors retirés et la bonne évolution de la cicatrice sera contrôlée.
Un arrêt de travail n’est pas toujours nécessaire. La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de 4 semaines.
Des pansements compressifs de la cicatrices et/ou des massages peuvent être prescrits par le chirurgien pour améliorer l’aspect de la cicatrice.

Le résultat à distance

Un délai de trois mois à un an est nécessaire pour apprécier le résultat définitif.
Initialement, la cicatrice sera rouge ou rosée, puis elle va s’éclaircir et s’assouplir après quelques semaines à quelques mois. Durant toute cette période, il est préférable d’éviter toute exposition directe de la cicatrice au soleil et d’utiliser une protection type “écran total”. Cependant, la cicatrice ne disparaîtra jamais complètement mais s’atténuera nettement avec l’évolution.
Le résultat est stable dans le temps (si votre poids varie peu) et une grossesse n’est absolument pas contre-indiquée dans les suites (il est toutefois préférable d’attendre 6 à 8 mois).
Une consultation de contrôle après quelques mois sera prescrite afin que votre chirurgien surveille la bonne évolution cicatricielle.