Abdominoplastie

Abdominoplastie - chirurgie du ventre

L’intervention consiste à corriger un relâchement de la paroi abdominale, associé ou non à un excédent adipeux, responsable de l’apparition d’un “ventre” disgracieux.

L’intervention permet de redessiner l’abdomen et de retrouver un ventre “plat” avec une paroi abdominale tonique et “tendue”.

Intro

Chaque fois qu’il existe des lésions importantes de la peau, avec une distension notable, des vergetures nombreuses, voire des cicatrices, la lipoaspiration isolée sera insuffisante et il faudra recourir à une plastie abdominale.
Une telle plastie abdominale avec transposition ombilicale peut être prise en charge par l’assurance maladie dans certaines conditions. Si votre cas s’y prête, le Dr Garnier ou le Dr Dumont établira une demande d’entente préalable auprès de la sécurité sociale, mais c’est le médecin conseil qui accepte ou non la demande.

Abdominoplastie - chirurgie du ventre

Exemples de résultats

Abdominoplastie - chirurgie du ventre
Abdominoplastie - chirurgie du ventre
Abdominoplastie - chirurgie du ventre

Le principe

Le but de l’intervention est d’enlever la peau abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique. On y associe dans le même temps une lipoaspiration de l’abdomen et de la ceinture abdominale. On peut aussi associer une remise en tension des muscles abdominaux afin d’obtenir un ventre plus plat.
L’abdominoplastie consiste donc à supprimer un large fuseau de peau, correspondant à toute la région située entre l’ombilic et le pubis, selon un dessin adapté aux lésions. La peau située au dessus sera retendue vers le bas, de manière à reconstituer une paroi abdominale avec une peau de bonne qualité. Le nombril est conservé et replacé en position normale, grâce à une incision faite dans la peau abaissée.
Il en résulte donc une cicatrice, plus ou moins longue suivant la quantité de peau à enlever, située au bord supérieur des poils pubiens (comme une césarienne) et se prolongeant dans les plis de l’aine. Sa longueur est variable et le chirurgien vous en informera avant l’intervention.

Avant l'intervention

Un examen complet est réalisé lors de la première consultation et le Dr Garnier ou Dr Dumont vous exposera les différentes possibilités chirurgicales. Il déterminera si une lipoaspiration seule est possible ou si une incision plus importante est nécessaire.
L’emplacement éventuel des cicatrices vous sera précisément expliqué et vous aurez le choix d’accepter ou de refuser ces cicatrices.
Une information précise du déroulement de l’intervention, des suites et du résultat prévisible sera faite et l’emplacement de la  cicatrice résiduelle sera déterminé.
Un bilan pré-opératoire habituel sera réalisé et une consultation d’anesthésie est obligatoire.

L'intervention

Une hospitalisation de deux à trois jours est obligatoire et l’intervention a lieu sous anesthésie générale ou sous péridurale.
Une lipoaspiration est réalisée à chaque fois dans le premier temps de l’intervention. Elle permet de réduire le volume à retirer et donc de limiter la taille des cicatrices. Cette lipoaspiration peut être plus étendue si d’autres régions présentent un excédent adipeux à traiter. Le tracé des incisions, qui correspond à celui des futures cicatrices est fonction de la quantité de peau à retirer. Les muscles distendus sont remis en tension si cela est nécessaire.
En fin d’intervention, une gaine de contention est mise en place. Cette gaine sera à conserver pendant 6 semaines.

Après l'intervention

Les suites sont en général peu douloureuses, cependant une certaine gêne peut subsister dans les premiers jours. La période de cicatrisation peut s’avérer un peu désagréable du fait de la tension qui s’exerce sur les berges de la suture : durant cette période, il conviendra d’éviter tout mouvement d’étirement brutal.
Il sera nécessaire de refaire régulièrement le pansement les premiers jours (ces soins seront réalisés par une infirmière à domicile).
Un vêtement compressif est prescrit durant les 6 semaines qui suivent l’intervention.
Un rendez-vous de contrôle est systématique avec le Dr Garnier ou le Dr Dumont dans les 6 à 10 jours qui suivent l’intervention. Les fils seront alors retirés et la bonne évolution de la cicatrice sera contrôlée.
Un arrêt de travail peut être nécessaire en fonction de votre activité professionnelle. La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de 6 semaines.
Des pansements compressifs de la cicatrices et/ou des massages peuvent être prescrits par le chirurgien pour améliorer l’aspect de la cicatrice.

Le résultat à distance

Un délai de six mois à deux ans est nécessaire pour apprécier le résultat définitif.
Initialement, la cicatrice sera rouge ou rosée, puis elle va s’éclaircir et s’assouplir après quelques semaines à quelques mois. Durant toute cette période, il est préférable d’éviter toute exposition directe de la cicatrice au soleil et d’utiliser une protection type “écran total”. Cependant, la cicatrice ne disparaîtra jamais complètement mais s’atténuera nettement avec l’évolution.
Une consultation de contrôle après quelques mois sera prescrite afin que votre chirurgien surveille la bonne évolution cicatricielle.
Au-delà de l’amélioration esthétique qui est souvent appréciable, les plasties abdominales apportent en règle générale une amélioration très nette en ce qui concerne le confort. De plus, cette amélioration fonctionnelle et le mieux-être psychologique aident la patiente ou le patient dans l’ajustement de leur équilibre pondéral.