Lipoaspiration / liposuccion

Liposuccion de la culotte de cheval

Les différents régimes ne sont que très rarement efficaces sur ces surchages graisseuses localisées et la lipo-aspiration ou liposuccion (réalisée sous anesthésie locale ou générale suivant les cas) constitue la seule intervention qui garantisse l’élimination durable et effective de cette graisse. Attention, la liposuccion ne remplace absolument pas un régime ou une activité sportive mais constitue le complément idéal (le “coup de pouce”) qui permet de perdre les petites surcharges graisseuses récalcitrantes.

 

La lipoaspiration permet de supprimer définitivement les surcharges de graisse localisées. Ce n’est donc pas une méthode d’amaigrissement mais peut permettre de compléter un régime ou de faire disparaître les régions disgracieuses chez un individu n’ayant pas de surpoids par ailleurs.

En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de région du corps : “ la culotte de cheval ” bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras. Les améliorations techniques ont aussi permis d’étendre son action au niveau du visage et du cou (double menton, ovale du visage).
 
Dans tous les cas, il s’agit d’une technique chirurgicale (qui doit être réalisée par un chirurgien esthétique diplômé, reconnu par le conseil de l’ordre) dont les suites sont simples et le résultat stable. Dans le cadre de votre consultation initiale pour une liposuccion à Lyon, le Docteur Garnier déterminera avec vous quelles zones peuvent être traitées et quel résultat en espérer.

Introduction

Liposuccion face interne cuisses

La lipoaspiration (ou liposuccion) permet de supprimer définitivement les surcharges de graisse localisées, qui ne disparaissent pas, même avec un régime alimentaire ou l’exercice physique.


Liposuccion face interne cuisses culotte cheval

Par contre, la lipoaspiration n’est pas une méthode d’amaigrissement et son but n’est donc pas de maîtriser le poids du patient ou de la patiente: ainsi une lipoaspiration correctement réalisée ne permettra pas de faire l’économie d’une amélioration de l’hygiène de vie. La lipoaspiration ne constitue pas le traitement de l’obésité, mais elle peut être le déclencheur d’une prise en charge de son poids. Ainsi, une lipoaspiration permet parfois de motiver la poursuite d’un régime qui stagne ou de stimuler un régime jusque là inefficace.

Exemples de résultats

Liposuccion genoux
Liposuccion hanches culotte cheval
Liposuccion face interne cuisse genoux

Le principe

Le principe de la lipoaspiration ou liposuccion est de réaliser l’aspiration harmonieuse et non traumatisante des cellules graisseuses en surnombre, grâce à des canules mousses (à bout arrondi, non traumatisant). Ces canules sont introduites à partir de très petites incisions et laissent donc des cicatrices de l’ordre de quelques millimètres, quasi-invisibles après quelques mois.
Dans la mesure où ces cellules graisseuses (les adipocytes) n’ont pas la faculté de se re-multiplier, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes et donc de cette surcharge graisseuse.
En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de région du corps : “la culotte de cheval” bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras, ainsi que le visage et le cou (double menton, ovale du visage).
De plus, une rétraction cutanée va se produire après l’aspiration et la qualité de la peau peut parfois ainsi être améliorée.
Cependant, il faut garder à l’esprit que la lipoaspiration, est une véritable intervention chirurgicale qui doit être réalisée par un chirurgien plasticien compétent et qualifié, formé spécifiquement à ce type de technique et exerçant dans un contexte réellement chirurgical. Le conseil de l’ordre des médecins français (www.conseil-national.medecin.fr) est le seul à délivrer la spécialisation en chirurgie esthétique permettant l’autorisation de réaliser des lipoaspirations, en France.
Enfin, le traitement de telles surcharges graisseuses localisées ne justifie pas une prise en charge par l’assurance maladie.

Avant l'intervention

Un examen complet est réalisé lors de la première consultation et le Dr Garnier vous exposera les différentes possibilités chirurgicales. Un rendez-vous sera alors fixé pour une seconde consultation car deux consultations sont obligatoires afin d’avoir un délai de réflexion avant l‘intervention.
Les modalités seront définies avec le chirurgien et le type d’anesthésie sera décidé. Dans certains cas, si la lipoaspiration est localisée, alors une intervention sous anesthésie locale peut être envisagée. Dans le cas où l’intervention aura lieu sous anesthésie générale, une consultation auprès de l’anesthésiste sera obligatoire et un bilan préopératoire sera effectué.
La durée de l’hospitalisation est fonction de la quantité de graisse extraite. Elle peut être courte, de l’ordre de quelques heures pour de petites lipoaspirations (lorsqu’on a eu recours à une anesthésie locale). Elle sera de 24 à 48 heures en cas de lipoaspiration plus importante (réalisée sous anesthésie générale).

L'intervention

L’hospitalisation à lieu le matin de l’intervention, à jeun si le geste est prévu sous anesthésie générale.
La graisse est aspirée à l’aide des canules qui réalisent un réseau régulier de tunnels qui respectent les vaisseaux et les nerfs. La quantité de graisse extraite devra bien sûr être adaptée à la qualité de la peau sus-jacente qui constitue l’un des facteurs déterminant pour la qualité du résultat. Le Dr Garnier utilise un appareil de lipoaspiration à assistance mécanique, qui permet une aspiration moins traumatisante et plus efficace.
La durée de l’intervention est fonction de la quantité de graisse à extraire et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 20 minutes à 3 heures. Un panty (vêtement compressif) est mis en place dès la fin de l’intervention.

Après l'intervention

Ces interventions sont en général non douloureuses, cependant une certaine gêne (comme des courbatures) peut subsister dans les premiers jours. De plus, des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) sont systématiques, mais peuvent être plus ou moins importants en fonction des patient(e)s.

Le résultat à distance

Il y a souvent peu de modifications visibles de l’aspect au cours des 2 à 3 premières semaines, dans la mesure où il existe au début un gonflement post-opératoire des tissus opérés (œdème). C’est seulement au bout de 3 semaines, et après la résorption de cet œdème, que le résultat commencera à apparaître. La peau mettra environ 2 à 4 mois pour se rétracter complètement sur les nouveaux galbes et se réadapter à la nouvelle silhouette. Durant toute cette période, il est préférable d’éviter toute exposition directe au soleil et d’utiliser une protection type “écran total”.
Une consultation de contrôle après quelques mois sera nécessaire afin que votre chirurgien surveille la bonne évolution.
Dans la mesure où les cellules graisseuse (adipocytes) extraites n’ont pas la capacité de se multiplier, le résultat est parfaitement stable dans le temps (sauf si il existe une prise de poids importante).