Actualité

L’augmentation mammaire par lipomodelage

Augmenter le volume de sa poitrine sans prothèse est désormais possible par lipomodelage. Il s’agit d’une technique dont le principe est simple et la technique utilisée depuis de nombreuses années en reconstruction mammaire. Le chirurgien prélève, par lipoaspiration sur la patiente elle-même, de la graisse en excès puis la réinjecte au niveau de la poitrine pour en augmenter le volume.

Il s’agit d’une greffe dite autologue ou transfert graisseux. Cette technique présente l’avantage de traiter deux complexes dans le même temps avec à la fois la suppression d’une éventuelle culotte de cheval ou d’un abdomen en surcharge et le traitement d’une poitrine de trop petit volume. Cette technique, connue et pratiquée depuis longtemps par le docteur Garnier pour augmenter le volume des fesses, pour traiter une cicatrice adhérente ou restaurer les volumes du visage était toutefois réservée, en ce qui concerne la poitrine, aux reconstructions mammaires après mastectomie. Depuis février 2013, cette technique est validée par  les autorités savantes en chirurgie esthétique d’augmentation, après bilan initial et chez une population ciblée. Il faut toutefois avoir bien conscience des limites de ce type d’intervention, qui ne permet qu’une augmentation modérée, moindre que celle obtenue par la mise en place d’implants mammaires. Enfin, il est évident que cette technique s’adresse aux patientes ayant une surcharge adipeuse, plus ou moins localisée, et ne peut être réalisée chez les femmes au capital graisseux insuffisant.

Publiée le 01/04/2014